Accueil
Accueil
Biographie
Slide show
News
FR 2.0
F3
Formule BMW Lista Junior 2010
Partenaires
Sponsoring
Medias
Background
Futur
Merci à:
Liens
Contacts
[FR] [EN]
Dams
Michael's Blog Lista 2009
Formule BMW Lista 2009
Formule BMW Americas
Formule Ford
Karting

Dijon: Courses 9 & 10 04-06.09.2009

Jeudi: Je suis parti avec l’ingénieur des datas le jeudi après-midi pour Dijon car mon team manager avait des choses plus importantes à faire...

 

Il nous a envoyé un mail le lundi soir disant qu’il fallait que je me débrouille avec l’ingénieur data pour le voyage. Néanmoins ce fut très cool et très sympa.

 

Une fois arrivé au circuit, nous avons déchargé la voiture et les affaires nécessaires.

 

Nous avions fait ce que nous avions à faire et rendez-vous fut pris pour le lendemain vers 7h45.

 

Vendredi: Durant la nuit, il avait bien plu et il continuait de pleuvoir encore quelques gouttes le matin. Nous devions rouler vers 9h, mais à peine 30 minutes avant les essais, il recommença à pleuvoir.

 

Cette fois-ci, ce fut un déluge. Nous sommes donc partis en pneus pluie. En plus de la pluie, le brouillard vint se joindre à la partie. Inutile de dire que derrière une monoplace, on ne voyait absolument rien du tout.

 

Mais j’ai quand même réussi à faire de bons temps. Un bon 3ème ou 4ème temps sous la pluie pour les deux premiers runs.

 

Le 3ème et dernier run s'est déroulé sur le sec cette fois-ci. Nous avons donc monté les pneus pour le sec.

 

Alors que j’étais le seul en sec, les autres ont préféré garder les pluies. Donc, dans les premiers tours, cela glissait pas mal pour moi.

Mais au fil des tours, la piste s’assécha et petit-à-petit les autres changèrent leurs pneus. On devait être dans les 5 à 6 premiers à ce moment-là.

Une fois le run terminé et avoir fait ce que j’avais à faire, je suis rentré a l’hôtel.

 

Samedi: pour les qualifs, j’étais assez confiant, mais le résultat fut tout autre.

 

16ème  sur la grille et pas dernier, car le dernier ne fit que 3 tours. Il ne pouvait pas passer la 4ème, 5ème et 6ème vitesse…

 

Pour la course, je partais 16ème et avant dernier. Au départ, pas de problèmes si ce n’est le fait que j’ai beaucoup patiné.

Tout au long de la course, je fus bloqué derrière un concurrent.

Je n’arrivais pas à le passer car, à chaque fois que je tentais de lui prendre l’aspiration, je touchais le rupteur au milieu de la ligne droite et lui continuait d’avancer.

Plusieurs fois, j’ai réussi à me porter à sa hauteur, mais il gardait toujours une ligne pour être à l’intérieur au prochain virage.

On sait tous que dépasser à l’extérieur dans un virage, en dévers, comme celui en bout de ligne droite à Dijon est de la folie. Surtout à une vitesse aussi élevée.

Car si j’avais tenté de forcer, je me serais retrouvé dans les pneus en bout de ligne droite. J’ai même essayé de retarder mon freinage le plus longtemps possible, mais rien n’y fit, il était toujours à l’intérieur.

J’ai finalement réussi à le dépasser juste sur la ligne d’arrivée avec une demi-voiture d’avance.

Il avait surviré au virage précédent ce qui m'a permis de me mettre à l’aspiration tout-de-suite après.

 

Une fois de retour au box, je me suis fais engueuler par mon team manager qui m'a dit des choses vraiment dures et violentes.

Comme quoi j’aurais pu passer le concurrent 15 fois ou  que je n’attaquais pas, etc...

Je lui ai répondu que pour une 12ème place cela ne valait pas le coup d’aller détruire la voiture. Mais il ne pense qu’à sa façon.

Cela ne servait à rien de continuer à lui parler car il pense avoir toujours raison et est persuadé qu’il sait mieux que tout le monde ce que le pilote doit faire.

Je suis donc parti et c’est mon père a pris le relais. Je suis rentré à l’hôtel furieux.

Mes parents m'ont dit le soir que la mise au point avec mon team manager avait été très houleuse…

 

Dimanche: je n’avais vraiment pas envie de voir mon team manager, mais en tant que pilote, il faut savoir faire la part des choses.

Je suis donc allé dans le box où j’ai vu l’ingénieur data qui m'a demandé si mes parents étaient là.

Je lui ai répondu que oui, et nous sommes donc partis voir mes parents.

La nouvelle fut qu’au vu de ce qui s'était passé la veille, l'ingénieur data et le mécanicien avaient pris la décision d’exclure temporairement le team manager.

Il n’aurait plus rien à faire avec moi ou le team pour cette course. Ceci me rassura et me convenait parfaitement.

En plus de cela, nous allions adopter une nouvelle stratégie visant à monter les 2 pneus neufs pour la qualif plus tard dans la session.

Ainsi les autres pneus et moi-même serions déjà chauds et prêt à faire un temps. On peut dire que la stratégie a marché car nous avons fait un 12ème temps et donc les points étaient accessibles.

 

Pour la course, au départ, je suis parti en 2ème vitesse alors que j’étais persuadé que j’étais en première. Mais avec le soleil sur le cadran numérique, on ne voit pas les chiffres qui s’affichent.

Je le reconnais, c’est entièrement ma faute et je suis vraiment désolé que cela soit arrivé.

Cela m’énerve encore aujourd’hui. Je suis donc parti en 2ème et je me suis fait passer par 2 pilotes.

Le pilote devant moi a eu un problème moteur et a donc abandonné au départ.

Au fil de la course, il y eu un accident dans la parabolique impliquant deux voitures de tête.

Cela m'a permis de gagner deux places. J’ai aussi dépassé un concurrent mais je me suis retrouvé devant le même problème que la veille, c'est-à-dire que je n’arrivais pas à le dépasser.

Je touchais de nouveau le rupteur en milieu de ligne droite. C’était comme cela durant tout le reste de la course.

J’ai essayé de faire le même coup que la veille, mais cette fois-ci, le concurrent a réussi à rester avec une demi-voiture d’avance.

Ainsi je termine en 10ème place. On voit donc que sans le team manager, nous avons réussi à prouver que l’on faisait de meilleurs résultats sans lui…

 

M i c h a e l 

     

      

 

 


Hockenheim: Courses 7 & 8 21-22.08.2009

Nous sommes arrivés le jeudi en fin d’après midi pour être prêt à rouler le vendredi.

Le vendredi matin, nous n’avons pas roulé car le team voulait préparer la voiture.

Nous avons donc roulé l’après-midi durant 3 séances et avons passé un train de pneus neufs durant la dernière séance.

Le lendemain, nous avons eu les qualifs, mais cette fois-ci les qualifs se sont passées différemment.

Nous n'avons eu qu’une seule séance de qualifs, ce qui veut dire que le meilleur temps comptait pour la première course et le deuxième meilleur temps pour la deuxième course.

Pour ma part, je n’ai pas pu faire mieux que la 13eme place mais mes temps étaient à 1 dixième près donc très réguliers.

 

Je suis donc parti pour la première course, mais j’ai loupé mon départ car j’ai lâché l’embrayage trop tôt et cela a permis aux autres concurrents de me dépasser.

Puis au virage de l’aréna Mercedes, le concurrent devant moi est parti trop large et est sorti de la piste, j’ai donc décidé de freiner plus tôt pour pouvoir réaccélérer plus tôt.

Quand le concurrent est revenu sur la piste, j’étais devant lui.

Sa roue avant gauche a touché un tout petit peu devant  ma roue arrière droite.

Cela m'a fait décoller et faire un double tête-à-queue.

Au freinage du prochain virage, la voiture était totalement déséquilibrée et quand j’ai voulu freiner elle est partie encore une fois en tête-à-queue et j’ai fini dans le mur de pneus.

 

La voiture sortie des pneus, on a constaté les dégâts.

Cela allait encore, mais le pire c’est que c’était la seule course du championnat qui se déroulait durant le même jour que la deuxième à quelque heures près.

Nous avions donc très peu de temps pour réparer.

Avec de la chance et l’aide des organisateurs, nous avons pu sortir la voiture du parc fermé très rapidement et commencer les réparations.

 

Pour la deuxième course, nous étions prêts, et avons pu participer.

Cette fois-ci, j’ai pu prendre un bon départ et la course fut assez monotone, si ce n’est le fait qu’il y eu un énorme accident qui m'a permis de remonter 3 places et de finir 11ème à la porte des points.

 

Nous attendons avec impatience le weekend de Dijon.

 

Moche week-end, mais belles italiennes…

 

M i c h a e l 

 

 

        

        

 

                                                                        Maserati MC12 Corsa

 

 

 


Magny-Cours: Courses 5 & 6 08-09.08.2009

 

Nous sommes partis assez tôt le mardi matin pour Magny-cours.

Nous sommes arrivés en fin de journée au circuit, et j’ai fais un tour de circuit en vélo pour voir la différence par rapport au virtuel.

Les différences sont assez frappantes: j’ai remarqué que certains virages étaient plus serrés que dans le jeu, et la piste plus courte et plus étroite.

 

Le Mercredi matin, nous sommes partis pour faire les séances de test et rouler sur ce circuit qui est très technique, malgré les apparences.

Nous avons fait 4 des 6 runs possibles car nous voulions préserver la mécanique et le pilote pour la course.

 

Le jeudi, même chose, nous avons refait 4 des 6 runs disponibles et avons changés quelques réglages.

 

Le vendredi, nous avons également fait 4 des 6 run possibles. Nous avons encore modifié certains réglages pour améliorer le comportement de la voiture.

 

Le samedi, lors des  qualifs, mon sponsor était là pour le week-end des deux courses.

Les 3 derniers jours, nous avons fait des bons temps et nous pensions être dans les 5 à 6 premiers.

Or, résultats de la qualif: nous partons 14ème. Alors que mon temps était identique à celui du 3ème de l’année passée.

 

Pour la course, j’ai pris un bon départ et cela m'a permis de dépasser un concurrent.

Ensuite, ce fut une série de tours derrière un concurrent que je n’arrivais pas à dépasser jusqu’au dernier tour où j’ai tenté le tout pour le tout.

Et cela a payé. A la fin de la course, je suis 11ème, mais comme un des concurrents ne participe pas au championnat, je suis 10ème.

 

Le dimanche, lors des qualifs, suite aux analyses des datas de la veille, mon équipe m'a dit qu’il fallait que je change mon pilotage: que je freine plus fort et que je ralentisse la voiture plus

dans les virages serrés.

J’ai tenté d’appliquer cela durant la qualif, mais à chaque freinage, mes pneus se bloquaient.

J’ai tenté de régler la balance de freinage, et quand je suis rentré au box, je leur ai expliqué mon problème.

Ils ont dit qu’il fallait que je règle la balance de frein encore plus sur l’arrière.

Ce que j’ai fait pour la course. Donc, résultat de la qualif: 13.

 

Pour la course, j’ai pris un bon départ encore une fois, et cela m'a permis de dépasser 2 concurrents.

Mais au fil des tours, les concurrents de derrière commencèrent à remonter puis dans les derniers tours me dépassèrent au bout de la ligne droite.

Car dans le virage précédent la ligne droite, je devais freiner beaucoup plus la voiture que le matin, probablement dû à l’usure des pneus et cela permettait à mes concurrents de me prendre l’aspiration dans la ligne droite.

Au freinage, je me décalais pour ne pas qu’ils soient à l’intérieur.

Donc, automatiquement, je suis hors trajectoire et je dois passer mon virage encore plus lentement qu’avant. Mes concurrents n’ont plus qu’à décroiser à la sortie pour être du bon côté pour le virage suivant. Résultat: je termine 13ème.

 

En gros, ce week-end n’a pas donné les résultats attendus, mais l’on espère faire beaucoup mieux au suivant.

 

 

 M i c h a e l

 

 

          

 

                                           Un peu de douceur... dans ce monde de brutes...

 

 

 


Nürburgring: Courses 3 & 4 16-17.05.2009

Un week-end plein de problèmes...

Ce week-end fut l'un des pires que j'aie jamais eu.

Un week-end pourri de A jusqu'à Z. Tout commença avec le retard du camion.

Un problème s'étant déclaré, le camion n'a pu arriver que le jour suivant.

Cela fait que nous sommes partis avec un retard considérable. Nous avons encore eu des problèmes à la douane et nous avons en tout cas perdu 2h dans Bâle pour prendre la bonne douane et avoir les bons papiers.

Nous avons roulé jusqu'à 1h du matin et avons repris la route vers 5h30.

Nous sommes arrivés au Nürburgring 1h avant le 2ème run.

Mais comme nous sommes arrivés les derniers, nous avons perdu en tout cas 20 minutes à parquer le camion et encore 20 minutes à ouvrir la porte du camion car les câbles n'étaient pas assez tendus.

Une fois que nous étions finalement prêt, le 2ème run était terminé. Il ne restait plus qu'un run pour reconnaître la piste et avoir un setup digne de ce nom.

Le dernier run arriva et avec lui, la pluie. N'ayant roulé sur ce circuit qu'en virtuel, j'étais un peu stressé  au début.

Mais j'ai réussi à faire un très bon 3ème temps sous la pluie. Enfin une lueur d'espoir dans tout cela.

Le samedi, durant la Q1, dans un excès d'optimisme, j'ai voulu suivre un concurrent et la piste, encore grasse et piégeuse, en a décidé autrement pour moi.

J'ai surviré dans un enchaînement, et en voulant corriger la voiture, elle a surviré dans l'autre sens.

Il y a un moment où la voiture décroche et m'envoie dans le bac à sable. J'ai donc passé les 3/4 de la qualification dans le bac à gravier.

Pour la première course, je pars donc 18ème. J'arrive à prendre un bon départ et finalement à remonter 9ème à la fin de la course. Rien de très important à signaler dans cette course.

Dimanche, la 2ème qualification est sous la pluie. Nous avons donc une bonne chance de faire un temps.

Je pars avec beaucoup de pression dans les pneus et mon équipe est censée me faire rentrer au milieu de la qualification pour baisser la pression des pneus et faire péter un temps.

On était pendant un bon moment P4, mais comme ils ne m'ont pas fait rentrer assez tôt, je n'ai pu faire que le 7ème temps. Les autres concurrents sont rentrés beaucoup plus tôt.

En ce qui concerne la course, je n'ai même pas pu prendre le départ, car durant mon tour de formation, dans le dernier virage avant de se mettre sur la grille de départ, alors que je faisais un burnout pour chauffer les pneus arrières, mon axe arrière droit a littéralement explosé.

Le porte-moyeu a explosé et, selon les spécialistes, c'est physiquement et mathématiquement impossible que cela arrive de cette façon. Mais cela l'a fait pour moi.

Je n'ai pas d'autre choix que de m'écarter de la piste et d'attendre que l'on me remorque hors de la piste. Et suivre la course depuis le muret des stands.

En gros, ce fut un week-end bien pourri. J'espère qu'à l'avenir cela ne se reproduira plus, de cette façon en tout cas. Que pour les prochaines courses, on pourra faire quelque chose de bien...

M i c h a e l

       

 

 


Dijon: Courses 1 & 2 11-12.04.2009

Les premières courses: Dijon-Prenois (France)

 

Le vendredi 10 avril 09: essais libres.

 

Nous avons tout testés. Nous avons trouvé un setup vraiment bien pour la voiture et moi en fin de journée.

 

Nous avons passé un train de pneus neufs pour voir comment la voiture réagirait avec des pneus neufs.

Nous avons vu que l’on avait du grip et presque trop dans certains virages.

La voiture ne bougeait pas.

Nous avons donc décidé de faire en sorte que la voiture ait moins de grip et que nous allions tester cela en qualifs.

 

Samedi 11 avril 09:

 

Qualifications Q1

 

Durant les qualifs, un nouveau train de pneus neufs, et j’étais très rapide.

J’avais la pôle pendant presque toutes les qualifs.

Mais dans les deniers tours, mes pneus devenaient trop chauds et j’ai décidé de faire un tour au ralenti pour les refroidir et attaquer de nouveau après.

Mais une fois passé la ligne d’arrivée, je vois le drapeau à damier.

Finalement j’ai la 4eme place sur la grille pour ma première course donc un stress très élevé.

 

Course 1:

 

Au départ de la course, je pense que j’ai patiné trop longtemps car j’ai dû lâcher l’embrayage trop tôt et je devais avoir trop de gaz.

2 voitures m'ont passé en bout de ligne droite et un pilote a voulu me passer juste avant le virage de la parabolique.

J’ai resserré ma trajectoire car il n’était même pas à mi-hauteur de ma voiture, mais il a quand même encore essayé de passer et m'a harponné.

Résultats: tête-à-queue et tout le peloton est passé. J

e repars donc 18eme étant beaucoup plus rapide que les derniers, je n’ai pas eu trop de difficultés à les remonter.

A la fin de la course, je pointe en 10eme position. 20 tours de plus ne m’aurait pas du tout dérangé car la voiture marchait très bien.

 

Dimanche 12 avril 09:

 

Qualifications: Q2

 

Pour la deuxième course, nous avons décidé de ne pas mettre 2 pneus neufs comme autorisés.

Nous avons préféré garder les pneus de la course précédente. Résultats je pars 11eme sur la grille.

 

Course 2:

 

Cette fois je prends un très bon départ.

N’ayant pas de pneus neufs, je ne peux pas rivaliser avec ceux qui en avaient.

J’ai fais aussi bien que je pouvais avec le matériel que j’avais. Résultats: une 9eme place. Nous avons donc 3 points.

 

Je pense que c'est un bon week-end pour ma première course.

Il faut donc se concentrer sur les prochaines courses.

 

M i c h a e l  

 

 

 

            Profitez... les prix vont augmenter prochainement...